Guide

Voici un guide multimédia du quartier de 4Chemins-Diderot, créé par des jeunes qui y habitent.

Historique

« Les Quatre Chemins, il porte bien son nom, parce que c’est avant tout un carrefour ! »[1].

Le quartier doit son nom son nom à la croisée de la route d’Allemagne et du chemin reliant le Pré-Saint-Gervais à Saint-Denis à travers Aubervilliers. Carrefour, il l’est encore aujourd’hui rappellent les jeunes, décrivant notamment à la fois la manière dont ils et elles peuvent investir le quartier, mais aussi la façon dont ils et elles circulent à ses abords. Directement relié à Paris via les portes de Pantin et de La Villette, le quartier est circonscrit à l’ouest par la Route nationale 2 (qui constitue aussi la limite intercommunale avec la ville d’Aubervilliers, au nord- est par le cimetière parisien de Pantin, à l’est, par les rues Denis Papin et Lapérouse, au sud-ouest par la rue Pasteur et, enfin, au sud, par les rues du Chemin de fer et Magenta – autant de « frontières »,  souvent évoquées par les jeunes pendant les ateliers, qu’elles soient évoquées comme lieux de passage ou au contraire comme manière de circonscrire leurs activités.

Ancien quartier de faubourg, l’histoire des Quatre Chemins est marquée par un important passé industriel sidérurgique, lequel est encore très perceptible à l’œil nu : la majorité du bâti a été construite entre 1850 et 1948. Mais il se présente aussi comme un  quartier en chantier. Depuis la fin des années 1980, et à un rythme particulièrement soutenu depuis la fin des années 2000, des opérations de rénovation, de réhabilitation et de construction d’habitat ont été réalisées et un processus relatif de gentrification est en cours. Les jeunes, sur un mode parfois nostalgique, ont ainsi souvent évoqués des espaces dans lesquels ils et elles ont grandi et qui ont disparu ou qu’ils et elles ne reconnaissent plus.  

[1] Responsable de l’Antenne-Jeunesse des Quatre-Chemins.

Point d’intérêt

Téléchargez l’application
Download the app

01. Un lieu, deux regards : Le terrain 1

Le terrain, vide ou plein ? Avant il était surtout fréquenté par ma génération, et par les plus grands que moi, mais maintenant les petits du quartier y vont de temps en temps. J’aime bien la tranquillité du terrain, c’est l’un des seuls coins calmes que l’on peut trouver aux 4chemins, parce que l’on a un quartier vraiment très mouvementé. C’est aussi un endroit où l’on aime se retrouver.

02. Un lieu, deux regards : Le terrain multisport 2

Mohamed vous propose un autre regard sur le terrain.

03. Rendez-moi mon parc!

Ce parc est situé à Paris, mais il est plus utilisé par les habitants de Pantin. Pour les habitants de Pantin, il faut passer le tunnel sous le périphérique pour accéder au parc. C’est ici que je venais avec ma mère et ma petite sœur. Ma mère aimait ce parc, elles discutaient avec les autres mères. Ma sœur elle, elle profitait du bac à sable. Quant à moi c’est là où je touchais mon premier ballon. On utilisait les bancs pour faire des cages de foot. Avec l’âge, les activités au sein de ce parc ont changé. Mes amis et moi, on se posait ici, pour discuter, rigoler, quelques fois on fumait une chicha. Le parc a perdu son utilité principale il a subi plusieurs fréquentations. Tout d’abord, les rom se sont installés à l’entrée du tunnel, ils ont monopolisé le parc, depuis les familles n’y allaient plus. Les rom ont été chassés du parc, et ensuite il y a eu les clandestins tunisiens qui dormaient dans le parc. J’ai constaté une solidarité tunisienne dans le quartier. Des gens leur apportaient à manger, des couvertures. Depuis les tunisiens sont partis. Le parc est complètement vide. La mairie a enlevé les jeux pour enfants, le bac à sable et le toboggan. Aujourd’hui cet espace est inexploité : RENDEZ-MOI MON PARC !!!

04. Ma cité

À travers cette capsule, j’ai voulu montrer les endroits où je me pose avec mes amis dans le quartier.

05. Le village

Bonjour, je me présente, je m’appelle Karim et j’habite aux 4chemins. Moi je vais vous présenter le village parce que c’est un endroit de mon quartier que pas beaucoup de personne évoque mais pour moi c’est un petit peu le quartier oublié. Pour moi cette partie-là, elle est très importante. Comme vous le verrez sur ce tag VLG, ça veut dire le village. On l’a appelé comme ça, par sa nature, on est en zone pavillonnaire ici. Il m’inspire beaucoup, il m’inspire la tranquillité. Et dans un quartier comme les 4chemins où l’on est constamment confronté au mouvement, à la population, aux bruits et bien c’est reposant de venir ici. J’ai vraiment l’impression de ne plus être au 4chemins.

06. Le parc Diderot

Bonjour, je vais vous faire découvrir le parc Diderot, situé à Pantin dans le 93. Je m’appelle Maimouna, et j’ai voulu faire un documentaire sur le cœur de mon quartier. Aujourd’hui la mairie de Pantin veut détruire ce parc pour construire des écoles et des aires de jeux, dont un skate parc. Mais qui va faire du skate ici ? Dans ce quartier la liberté d’expression n’a pas d’âge, les enfants aussi vont nous donner leur point de vue.

07. Ma tour de haut en bas

Nesserine vous promène dans sa tour, de haut en bas!

08. La Zac

Là, on est à la Zac c’est le lieu où l’on traînait quand on était plus jeune. Avant, ici il y avait une usine à savon et une usine à chocolat. On est venu vous présenter là où on a fait nos premières bagarres, nos premiers foots. Tout ! Tout a commencé ici en fait. On a cet endroit en commun, on a fait les mêmes activités, pas toujours avec les mêmes personnes, parce qu’on n’a pas tous le même âge, mais c’est le même endroit que l’on a tous fréquenté. Aujourd’hui, la ZAC elle est en travaux, tous les jeux de ballon ont été interdits, le boulanger, les endroits posés pour quand il faisait froid, le gardien qui nous coursait… On vous laisse découvrir, on espère que ça va vous plaire.

09. L’Avenue!!!

Comme un relais, nous allons vous présenter l’Avenue. Cette capsule nous l’avons réalisée tous ensemble. Nous allons suivre Amine de la Gare RER B de Pantin jusqu’au Métro des Quatre Chemins (L7).

Dans l’ordre d’apparition :

Il fait beau, nous somme un dimanche après-midi. Amine part à pied de la gare du RER B de Pantin, juste à côté de la mairie pour se rendre vers l’Avenue. Au rond-point, il rencontre Karim qui est en voiture. Karim lui propose de le déposer, en  passant par le petit parc (capsule Amine). Ils longent les voies ferrées.

Une fois  Amine déposé, Karim se gare. Il traverse à pied le tunnel sous le périphérique pour rejoindre les 4chemins. Il y croise Aly qui est en route vers l’Avenue pour se faire un Kebab, mais Karim doit le quitter. Lui, il va dans l’autre sens vers la Zac (capsule Youssef).

Aly traverse ainsi une partie du quartier des 4chemins. Il y croise le petit frère d’un ami et prend de ses nouvelles. Une fois arrivé, Aly entre dans le Kebab.

Alors qu’il passe sa commande, Maimouna sort, elle vient de finir de manger. Elle doit rejoindre des amies dans le parc, elle poursuit donc sa route en longeant l’Avenue. Elles se racontent les dernières nouvelles.

Après avoir discuté avec Maimouna, Iza reçoit un appel.

C’est Nesserine qui sort de son entrainement à côté du city stade (capsules de Mohamed et d’Aly). Les deux amies se retrouvent, elles discutent du dernier entraînement et des matchs à venir.

Youssef sort de chez lui et rejoint Nesserine. Iza les quitte, elle rentre chez elle. Youssef a donné rendez-vous à Mohammed devant La Poste. Nesserine part en direction de la cité Diderot (capsules Iza et Nesserine) et du parc (capsule Maimouna).

Youssef fait la queue au guichet pour retirer de l’argent, pendant que Mohammed va prendre le métro. Après avoir dépassé les vendeurs à la sauvette, il descend rapidement les marches de peur de le rater.